Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

C'est Donc La Qu'je M Présente

  • : Le blog de L'ours blanc
  • Le blog de L'ours blanc
  • : présentation de petits dessins qui n'ont pour unique but d’échanger sur le monde du graphisme. Oui j'ai bien conscience qu'il y a des monstres comme... ( regarder dans les liens pour connaître ma zone d’influence )
  • Contact

Recherche

Liens

/ / /

pffffff pas si facil de faire cette BD, un peu paresseux et finalement je pense que je vais un peu écrire un texte en faire une illustration, comme ca va avancer et simplifier le découpage.

 

pour le début voir ici

 

  http://oursblanc.over-blog.fr/article-brouillon-de-bd-45966213.html

 

et ici meme le texte

 

 

 

-1-

 

 Il était une fois…

 

… loin, très loin dans le désert, un mouton dans une caisse ! Ne me posez pas de question sur cette étrange situation, le mouton lui-même en ignorait l’origine. Oh oui enfin il lui paraissait peut être, que, émergeant vaguement dans sa mémoire, il avait entendu, pas très loin de la mais il y a très, très, très longtemps, une vague discussion, sans fin, entre un mécano et un jeune enfant du coin. Ses souvenirs étaient confus. Ca parlait de baobab, de serpent qui mangeaient des éléphants, non je vous jure les méfaits de la drogue, de réverbère… enfin ça il n’est pas très sur, quoique, oui sans doute. Puisqu’il fut question a un moment donné du récit, d’un allumeur de réverbère. Et ce n’est pas pour dire mais je ne sais pas vous, mais un allumeur de réverbère sans réverbère à allumer, ce n’est plus un allumeur de réverbère mais un futur chômeur au pole emploi de Cergy-pontoise.

 

Une histoire à dormir debout, vous dis-je enfin debout… un bien grand mot pour une si petite caisse. Oui il y avait bien des trous pour respirer mais sorti de la, niveau confort, que dalle, nada,  nib, niet, peau de balle, nothing bref en bon Français walou! Allongé et assommer par les propos des deux autres iconoclastes, notre mouton s’endormi, très, très, très profondément, et de se réveiller toujours en encaisser mais très, très, très longtemps après.

 

Est-ce la chaleur ? Un bruit ? Une hypothétique mobylette hurlante dans le lointain, « tatatin » Allez savoir ! Notre mouton ouvrit un œil puis suspens… le second. Il faisait grand jour dehors. Une lumière aveuglante passait par les aérations et les jointures de la caisse. Il lui fallut attendre un grand moment a not’ mouton pour que ses yeux s’accommodèrent à la clarté et pour qu’il puisse regarder les environs de sa prison.

 

-2-

 

-“Silence Mayday! Casablanca Tower, ici Foxtrot, Echo, X-ray, Echo, Sierra,… Mayday, Mayday, Mayday, panne moteur, 300 Nm au nord ouest de votre position je tente un atterrissage d’urgence sur piste… »

 

Cela ne devait être pas bien grave, le Stamp bien que vieux coucou capricieux et poussif, n’est pas ce que l’on appelle une usine à gaz. Un gicleur bouché, une connexion mise à mal par les vibrations, si ce n’est pas les causes de pannes qui manquent, elles sont généralement sans suites. D’ailleurs, d’un naturel prudent, Stewart volait toujours avec une bonne altitude de réserve, histoire d’avoir une marge pour trouver une piste de fortune.  

 

-« Souvient toi, jeune Stewart, l’altitude c’est de l’énergie »

 

Son instructeur aimait souvent ponctuer ses cours par des aphorismes bien propres à lui. Et si parfois ceux-ci apparaissaient obscurs et impénétrables, c’est dans des moment comme celle-ci qu’ils révélaient leur véritables signification. 

 

Ah ce Jonathan, un pilote né !  Et ce n’est donné à tous le monde, même ou surtout pour un goéland. Alors que ses semblables volaient pour se nourrir, se déplacer, lui volait. Comment vous dire… C’est  comme; se nourrir et déguster, respirer et humer, voir et admirer, écouter et entendre, simplement, il transcendait le vol

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by